banniere-home

Voyage au fil de la pensée

On utilisera le voyage comme cette technique qui permet, par le simple intérêt qu’on porte à l’autre, d’accéder à une meilleure connaissance de soi-même.

Christophe Real, Qui suis-je ?

Par une étude comparée des sciences comme les mathématiques, la physique, la psychanalyse, l’anthropologie, j’ai pu construire un modèle de la pensée qui concilie les lois du raisonnement scientifique avec l’apparente irrationalité de l’imaginaire.

Je cherche aujourd’hui à construire une circularité qui comprendrait non seulement cette pensée-imaginaire-accessoirement-symbolique mais le réel aussi, étape complexe qui oblige à considérer d’autres rapports, comme le symptôme, le corps, la conservation animale de l’espèce, l’illusion de la jouissance et l’expression de soi.

image-qui-suis-je

Mes projets

#
psychanalyse

Psychanalyse

La psychanalyse dans un premier temps nous apporte une carte complétée de l’évolution de l’inconscient depuis la naissance, voire depuis le monde prénatal. Une démarche serait d’utiliser cette carte pour remonter dans la logique, les mathématiques et plus généralement dans les sciences et essayer de déterminer dans quelle mesure ces disciplines doivent aux expériences premières du nourrisson. Pourquoi dès lors ne pas postuler, ne serait-ce qu’à titre d’exercice, que tout vient de l’expérience, mais d’inclure dans le terme d’expérience tout ce que nous avons sur cette carte de l’inconscient que nous possédons désormais.

Dans un deuxième temps, il est étonnant de constater comment la psychanalyse vient s’adapter et compléter le célèbre Connais-toi toi-même, dans son acceptation toute première, mieux se comprendre, comme dans son sens le plus philosophique, soit pour l’homme de prendre conscience de sa propre mesure sans tenter de rivaliser avec les dieux.  De ce double sens, la psychanalyse n’en fait qu’un, une seule unité qui débouche sur une pratique de la philosophie. Elle propose une voie, à qui veut l’emprunter, un chemin pragmatique vers une forme de sagesse.

mathematiques-logique

Mathématiques / Logique

Les mathématiques se présentent comme une science du calcul, le formalisme étant lui-même un calcul logique, qui par définition se déploie le long d’une ligne temporelle dépourvue de contradictions. Certes, mais un calcul ne peut s’inventer lui-même donc à quelle partie de la pensée doit-on le calcul, le formalisme, et par conséquent leurs extensions constantes que l’on appelle simplement les progrès des mathématiques ? Notre postulat est que ce serait l’inconscient lui-même, non temporel et contradictoire, qui penserait les mathématiques pour les faire avancer, ou pour concevoir les démonstrations à l’intérieur même du formalisme existant. En d’autres termes, l’intuition mathématique, elle, ce serait bel et bien l’inconscient.

Que se passe-t-il alors lorsqu’on prend un grand théorème des mathématiques pour le ramener à sa simple forme tautologique ? On ne pas voit apparaître la tautologie complètement réalisée, mais bien plutôt le fonctionnement de l’inconscient comme pure reconnaissance d’identiques. On assiste donc à un système de correspondances, dont la toute dernière, du calcul au réel, est ce qui fonde les mathématiques comme science au-delà d’un pur imaginaire.  On doit pour cela arriver à expliquer que les mathématiques, ce ne peut être qu’une écriture qui reproduit une expérience sur le papier.

physique

Physique

Inertie, force, champ, physiques quantique et relativiste, théorie quantique des champs et aujourd’hui cosmologie et gravité quantiques, la physique offre à l’épistémologie un objet d’investigation extrêmement riche et passionnant. Des concepts de la symétrie à la supersymétrie et à la théorie des cordes, comment chacune de ces théories est-elle structurée et de quelle manière participe-t-elle à l’architecture de l’ensemble ?

De quelle manière le sujet est-il lui-même intégré comme objet aux théories qu’il construit ? Y est-il intégré dans sa partie réelle, symbolique ou imaginaire ? Peut-on retrouver dans la physique elle-même les principes qui justifieraient l’universalité de ces propres lois ? Qu’est-ce que la physique des confins de l’univers, de l’infiniment petit et de l’infiniment grand, nous apprend-elle sur notre condition humaine, sur nos conceptions de l’être et de l’existence ? Mais inversement, peut-on retrouver dans la physique toute la carte de l’inconscient telle que donnée par la psychanalyse ?

En somme, que peut-on apprendre de l’exercice qui consisterait à aller de la physique à notre carte de l’inconscient et inversement ?

pensee

Art et Pensée

Une étude du fonctionnement de la pensée, que l’on cherchera si possible à ramener à une unique opération élémentaire. Dans ces conditions, toutes les activités humaines seraient analogues, voire identifiables les unes aux autres. En effet cette unique opération ne pourrait être qu’une opération d’identification, une analogie devenue si précise qu’elle ne serait être autre chose que la reconnaissance d’un même seulement différemment décliné. La métonymie par exemple serait à l’objet initial ce que l’objet partiel est à l’objet total. La voile pour le bateau, le fer pour l’épée. C’est la paire kleinienne objet partiel-objet total qui se décline partout, toujours identique à elle-même.

Dans ces conditions finalement, ce serait la pensée elle-même le véritable facteur d’unification des connaissances. Par-delà le vrai et le faux, simple déclinaison d’identiques, la pensée dès lors peut naturellement conclure que si Zhuangzi a rêvé du papillon, le papillon aussi n’a pu que rêver de Zhuangzi.

images

Enseignement

Des nombres et des quatre opérations élémentaires aux calculs différentiel, intégral et matriciel, des principes premiers de la physique classique aux théories récentes de la gravité quantique. Certains domaines complexes qui peuvent s’expliquer de manière simple, concrète et naturelle. Certains domaines considérés comme élémentaires qui mériteraient une analyse difficile. Comprendre et voir plutôt que calculer. A l’autre opposé, le calcul mécanique ne peut s’acquérir que par le travail et la répétition. Au niveau où les mathématiques se rapprochent d’un art du raisonnement, il faut concevoir le code formel comme une langue, et le travail du mathématicien-physicien comme celui d’un traducteur d’une langue à une autre, de l’intuition au code et du code à l’intuition.

Dernier livre

#

L’auteur ne fait que proposer des pistes, poser des questions. Le lecteur, lui, y trouve des réponses pour lui-même, en un sens c’est au lecteur de faire le livre sien. Car ce voyage, si je l’ai parcouru pour moi-même et en dans ces moindres détails, je ne peux en donner aux autres qu’un goût bien vague, éventuellement par le biais de quelques indications pratiques, directions générales, points de chute, éléments qui m’ont semblé saillants.

Ce que j’en dis, moi, de la pensée, c’est qu’après avoir étudié la découverte scientifique d’une part et l’élaboration dans une psychanalyse d’autre part, et cela d’abord indépendamment et ensuite conjointement, je suis arrivé à la conviction qu’il s’agissait d’une seule et même chose. Et aussi que penser, c’était d’abord et avant tout reconnaitre des identiques dans les objets les plus variés.

Si alors la pensée nous permet de comprendre le monde, peut-être faut-il admettre que c’est le réel lui-même qui fournit ces identiques. Du côté de l’origine de la pensée, et du côté des toutes premières expériences du nourrisson. Ce qui donne ce sentiment assez fort que la description scientifique du monde ne décrit que notre propre imaginaire, ce qui laisse ensuite à penser qu’à notre imaginaire, le réel est insufflé par quelque voie dès le point de départ.

Entretiens

#

30
Sept.

Episode 1 : Par-delà le vrai et le faux

20 mn

Paris

Un modèle de la pensée fondé sur un principe d’identification (locale) permet de rendre compte de constructions grammaticales et de l’invention de l’écriture mathématique.

01
Oct.

Episode 2 : De la grammaire au calcul

21 mn

Paris

Notre modèle de la pensée peut rendre compte des formations grammaticales, de la métonymie, et du calcul, par le même mécanisme.

01
Oct.

Episode 3 : Raisonnement et architecture

10 mn

Paris

On va ramener un raisonnement fait en architecture aux synthèses élémentaires de notre modèle de déclinaison des identiques.

Partenaires

#
logo-partenaire1
logo-partenaire2